Prix de l’innovation pour PoultryStar® à l’EuroTier 2016

Prix de l’innovation pour PoultryStar® à l’EuroTier 2016

Un intestin sain, pour un poussin en bonne santé

L'environnement stérile qui caractérise les systèmes de production modernes met en difficulté les poussins lors du développement de leur système immunitaire et de leur microbiote intestinal.

"L'idée innovante à l’origine de PoultryStar est de sélectionner des souches probiotiques spécifiques à l’hôte et donc réellement nécessaires pour le maintien de la santé intestinale des volailles", a expliqué le Dr Petri.

"Les avantages d’utiliser un mélange de souches incluant des bactéries lactiques, reposent sur le fait qu'elles colonisent l’intégralité du tractus gastro-intestinal (GIT) et qu’elles sont indispensables au maintien d’une bonne santé intestinale. Par conséquent, elles sont capables de soutenir la diminution de l’utilisation des antibiotiques, et conduisent à une meilleure uniformité, une baisse des saisies et de la mortalité et par la suite, à de meilleures performances », a ajouté le Dr Petri.

À propos de PoultryStar

PoultryStar est un symbiotique multi-souches, issu de la volaille, et destiné à la volaille, qui favorise la microflore intestinale bénéfique à travers l’action combinée de microorganismes probiotiques spécifiques et de fructo-oligosaccharides prébiotiques (FOS). Il a été spécifiquement conçu pour améliorer la santé intestinale des volailles et pour soutenir le développement immunitaire des poussins d’un jour et des oiseaux de tout âge. L'efficacité de PoultryStar a été démontrée à plusieurs reprises dans des études scientifiques et de terrain. Actuellement, une étude est en cours afin d’évaluer l’efficacité de PoultryStar lors d’une application dès l’éclosion.

Dans l'Union Européenne, PoultryStar est certifié pour une utilisation en production biologique. Il est disponible pour une application dans l'aliment et dans l'eau de boisson. PoultryStar est enregistré dans l'Union Européenne comme stabilisateur de la flore intestinale pour les poulets de chair, les volailles élevées pour la ponte et les espèces aviaires mineures. L'extension de l'autorisation aux dindons et aux pondeuses est en préparation.