Vers le contenu
Vers la page principale

Levabon® Aquagrow E

Le modulateur immunitaire pour l'aquaculture moderne

Préparé à l'aide d'une technologie d'autolyse unique, Levabon® Aquagrow E fournit des niveaux élevés de composés immunomodulateurs.

Gut Performance Management

L'abondance de β-glucanes, de mannan-oligosaccharides (MOS) et de nucléotides, tous avec une biodisponibilité améliorée, travaille en synergie pour renforcer le système immunitaire et améliorer la résistance aux maladies et au stress chez les animaux aquatiques.

Principaux bénéfices

Renforce l'immunité

Améliore la résistance aux maladies

Augmente la tolérance au stress

Maintient l'intégrité intestinale

La science derrière Levabon® Aquagrow - Mode d'action

La couche ultra-périphérique de la levure est principalement composée de mannan-oligosaccharides (MOS). D'autres composés importants au plan immunologique sont présents à l'intérieur de la levure (Figure 1).

Cela signifie que dans le cas d'une levure entière, ces éléments sont hors d'atteinte, en particulier pour les animaux aquatiques qui ont des intestins courts et des temps de transit rapides.

Figure 1 : Structure d'une cellule de levure, avec un focus sur la paroi
Figure 1 : Structure d'une cellule de levure, avec un focus sur la paroi

L'autolyse rompt la cellule, augmentant la biodisponibilité de ces composés biologiquement importants et les présente de manière prête à l'emploi, souvent appelée « effet pop-corn » (Figure 2).

Figure 2 : Après autoloyse, la levure entière (en haut à gauche) est éventrée (en haut à droite). Ce procédé est analogue à la cuisson du maïs (en bas à gauche) afin d'en faire du pop corn (en bas à droite).
Figure 2 : Après autoloyse, la levure entière (en haut à gauche) est éventrée (en haut à droite). Ce procédé est analogue à la cuisson du maïs (en bas à gauche) afin d'en faire du pop corn (en bas à droite).

La combinaison de plusieurs agents immunitaires apporte des avantages synergiques et est plus efficace que de fournir chaque composé individuellement. Cela a été démontré chez le barramundi (Lates calacrifer) où Levabon® Aquagrow a été testé en comparaison avec des β-glucanes et des nucléotides seuls. Après huit semaines d'alimentation, les poissons ont été challengés à Streptoccocus sp. via injection IP. Alors que de légers avantages ont été observés avec les agents immunitaires individuels, le taux de survie maximale était amélioré avec Levabon® Aquagrow (Figure 3).

Figure 3 : Mortalité cumulée durant 18 h chez le barramundi après un challenge à Streptococcus.
Figure 3 : Mortalité cumulée durant 18 h chez le barramundi après un challenge à Streptococcus.

Levabon® Aquagrow a également amélioré la résistance aux maladies chez les poissons d'eau froide (truite arc-en-ciel, Oncorhynchus mykiss) et les crevettes (crevette à pattes blanches, Litopenaeus vannamei), sous différents modèles d'infection (Figures 4 et 5, respectivement).

Figure 4 : Mortalité cumulée durant 16 h chez la truite arc-en-ciel après un challenge à Yersinia.
Figure 4 : Mortalité cumulée durant 16 h chez la truite arc-en-ciel après un challenge à Yersinia.
Figure 5 : Mortalité cumulée durant 16 h chez la crevette blanche après un challenge à Vibrio.
Figure 5 : Mortalité cumulée durant 16 h chez la crevette blanche après un challenge à Vibrio.

Le mode d'application peut être décrit à partir de nombreuses articles de la littérature. Les MOS sont bien connus pour améliorer la santé gastro-intestinale, moduler le système immunitaire et peuvent agir pour adsorber les agents pathogènes, empêchant leur fixation à l'épithélium intestinal. Les β-glucanes sont également connus pour agir sur de nombreux récepteurs différents, initiant des cascades moléculaires qui aboutissent à une modulation immunitaire. L'une de ces voies active les leucocytes, y compris les macrophages. Les macrophages sont des globules blancs qui sont responsables de l'ingestion puis de l'élimination des agents pathogènes et ils sont activés par l'oxyde nitrique (NO). Il a été établi que, chez le poisson, les macrophages des glandes surrénales, organe majeur du système immunitaire, sont activés lorsqu'ils sont exposés à Levabon® Aquagrow, par le biais de ce mécanisme du NO (Figure 6).

Figure 6 : Evolution de la production de NO par les macrophages des glandes surrénales chez le poisson après une exposition au Levabon® Aquagrow E à différentes doses. L'astérisque met en évidence une différence significative (P < 0.05).
Figure 6 : Evolution de la production de No par les macrophages des glandes surrénaleschez le poisson après une exposition au Levabon® Aquagrow E à différentes doses. L'astérisque met en évidence une différence significative.

Application

Application : Mélanger directement dans l'aliment. Le Levabon® Aquagrow est stable à la chaleur et à la pression, ce qui lui permet de résister aux conditions de granulation et d'extrusion

Dosage : Généralement 2 à 4 kg /t, avec un maximum de 6 kg /t dans des conditions stressantes

Certaines déclarations peuvent ne pas être applicables dans toutes les régions géographiques. Les allégations associées au produit peuvent différer en fonction des exigences gouvernementales. La disponibilité des produits peut varier selon les pays, veuillez contacter BIOMIN pour plus d'informations.

Contactez-nous !

Vous avez des questions sur nos produits et / ou services ?